Ashinaga Ouganda Kokoro-Juku

Un lieu d’apprentissage pour le cœur et l’esprit

Ashinaga Ouganda Kokoro-Juku « Hearts Academy » est une académie préparatoire et un établissement résidentiel pour les étudiants anglophones et lusophones de l’initiative Ashinaga Afrique. Le Kokoro-juku offre un espace pour former des liens entre les étudiants et leurs pairs à travers le continent. Cela aide les étudiants à se préparer pour l’université et leur permet d’acquérir la compassion et les caractéristiques d’un leader qui sont à la base de notre programme.

En savoir plus sur l’autre Kokoro-Juku au Sénégal

Recrutement

À chaque année, nous menons une stratégie de recrutement solide afin de trouver des étudiants doués de pays anglophones et lusophones à travers l’Afrique subsaharienne. Le but est de trouver des étudiants exceptionnels qui correspondent aux critères suivants: sont entre 17 et 22 ans, ont perdu un ou les deux parents, ont obtenu des notes remarquables au lycée et souhaitent d’étudier à l’étranger afin de consacrer leur future carrière au développement de l’Afrique subsaharienne.

Une fois toutes les demandes reçues, l’équipe va choisir cinq étudiants de chaque pays pour une entrevue Ensuite, l’équipe accompagnée par des experts locaux va mener les entrevues dans les pays d’origine de leurs étudiants. Un étudiant par pays sera choisi pour se joindre au programme de l’initiative Ashinaga Afrique Nous portons une grande importance à l’égalité, donc nous cherchons à trouver un équilibre entre les genres et un éventail diversifié de sujets lors de la sélection des candidats.

Poser une candidature pour l’Initiative Ashinaga Afrique 

Camp d’étude

Du moment où les étudiants sont sélectionnés, ils prennent l’avion pour l’Ouganda pour participer à un camp d’étude intensif de six mois. Les étudiants assistent à des classes quotidiennes et à des leçons particulières pour lesquels ils se préparent aux tests standardisés et aux demandes d’admission auprès des universités. Les classes renforcent leurs aptitudes dans des sujets fondamentaux tels que la lecture, l’écriture, les mathématiques et les sciences. De plus, les étudiants tirent profit de classes d’affaires mondiales et africaines, de connaissances en informatique ainsi que de classes en présentations et débats. Ils prennent aussi des positions de responsabilités dans la vie quotidienne au sein de kokoro-Juku

Camp de préparation

Lorsque les étudiants ont complété le camp d’étude en Ouganda et au Sénégal, nous les faisons tous venir en Ouganda pour participer au camp de préparation Le but du camp est de préparer les étudiants à tous les aspects de leur vie universitaire et future. Cela comprend la préparation académique et sociale et les demandes de visa.


Nous mettons également l’accent sur le développement du leadership. Nous voulons que les étudiants apprennent et adoptent l’esprit de «payer en avance» en découvrant leurs racines et en élaborant leurs plans pour l’avenir. Nous travaillons avec eux sur leurs kokorozashi (objectifs de vie), encourageons l’esprit d’entreprise, discutons du développement personnel et construisons une «famille Ashinaga» unie entre les étudiants anglophones, francophones et lusophones.

Stagiaires

Chaque année, le Kokoro-Juku accueille environ 30 stagiaires du monde entier. Les stagiaires travaillent en étroite collaboration avec les étudiants pour les préparer à l’université et à la vie à l’étranger. Les stagiaires sont spécifiquement choisis en fonction des besoins des étudiants. Cela fait partie intégrante du processus, car les stagiaires choisis doivent avoir des connaissances spécifiques à leur pays et à leur discipline, qu’ils peuvent transmettre à nos étudiants. Les stages durent deux ou quatre mois et pendant ce temps, les stagiaires et les étudiants nouent des liens étroits. Avec le soutien du personnel régional, les anciens stagiaires font souvent du bénévolat en tant que mentors, restent en contact et conseillent nos étudiants une fois qu’ils entrent à l’université.

En savoir plus sur les possibilités de stage chez Ashinaga 

Voix des étudiants

Gorata, du Botswana

«Mon expérience en Ouganda a changé ma vie. Avant de me rendre dans ce pays, je croyais sincèrement que j’avais tout compris : je pensais savoir qui j’étais, quelles étaient mes convictions et que, dans une certaine mesure, je comprenais ce qui se passait dans le monde. Donc, quand je suis arrivé au Juku et que j’ai rencontré beaucoup de gens extraordinaires de différentes origines, cultures et nationalités, cela m’a ouvert les yeux sur le fait que je connaissais peu le monde. Chaque moment passé dans le Juku était une opportunité d’apprendre et je l’ai adoré. J’étais entouré de gens qui soutenaient mes rêves et m’encourageaient à rêver plus grand. Cela m’a donné la confiance nécessaire pour croire en moi et savoir que je peux accomplir tout ce que je voulais faire. En raison de mon séjour en Ouganda, j’ai mûri, j’ai l’esprit ouvert et je n’ai pas peur de remettre en question les choses qui m’entourent. Les étudiants, les stagiaires et le personnel m’ont procuré un sentiment d’appartenance. J’avais l’impression de faire partie de quelque chose de grand. Mon expérience en Ouganda a changé ma vie, car je suis devenue membre d’une famille qui m’aime et qui me soutient».

Matamando, du Malawi

«Je m’appelle Matamando, et je suis un garçon malawien de 19 ans. Après le décès de mon père lorsque j’avais sept ans, mes trois frères et soeurs et moi avons été élevés par notre mère. J’ai eu la chance d’avoir un certain nombre de modèles en grandissant, allant des hommes aux femmes, jeunes et moins jeunes. Je considère cela comme une chance, car c’est grâce à un grand nombre de conversations et à l’écoute de multiples conseils que j’ai été constamment motivé à travailler dur et à bien me conduire.

Aujourd’hui, j’ai hâte d’étudier le génie électrique à l’Université de Twente aux Pays-Bas. Je considère ce cours comme une passerelle pour étudier la mécatronique, ce qui me permettra ensuite de travailler dans le secteur médical, en recherchant et en créant diverses technologies pouvant non seulement améliorer, mais éventuellement sauver des vies. De plus, j’ai choisi cette université parce qu’elle vise à créer une technologie qui a des applications dans le monde réel et qu’elle est donc bien placée pour me doter des compétences nécessaires pour réaliser mes aspirations. Enfin, mon objectif est d’augmenter les taux d’alphabétisation des femmes au Malawi, qui ne représentent actuellement que 59 % du taux d’alphabétisation des hommes, qui est de 73 % selon l’Institut de statistique de l’UNESCO (mars 2016)».

A propos du bâtiment

Situé à Nansana, en Ouganda, l’établissement comprend des salles de classe, des dortoirs pour hommes et femmes, une cantine et une cuisine, ainsi que des bureaux pour le personnel. L’établissement a été conçu pour refléter les concepts architecturaux traditionnels et a été construite par des travailleurs locaux. Il a été construit avec des matériaux locaux et peut accueillir jusqu’à 50 étudiants.

This post is also available in: English Português