Rainbow House en Ouganda

Éducation pour l’avenir

Nos activités

Les activités de l’Ashinaga Uganda Rainbow Housepeuvent être subdivisées en sept domaines clés:

  • Programme de soins
  • Programmes d’alphabétisation Terakoya
  • Éducation à l’étranger
  • Bourses
  • Fourniture de matériel scolaire
  • Visites à domicile
  • Sorties et camps

Programme de soins

La mort d’un parent est l’une des plus grandes pertes qu’un enfant puisse subir. Les enfants endeuillés sont plus à risque d’être déprimés, de se replier sur eux-mêmes et de souffrir d’anxiété. Ils ont souvent aussi une faible estime de soi. Le soutien psychosocial apporté à ces enfants peut les aider à faire face à leurs pertes et à regarder le monde sous un angle complètement différent.

Notre programme de soins offre aux enfants un soutien psychosocial. Le programme a lieu le samedi, environ 40 fois par an. Chaque année, environ 2 000 enfants (y compris les participants assidus) bénéficient du programme. Le programme de soins est divisé en trois groupes : enfants d’âge préscolaire, primaire et secondaire. Il comprend diverses activités telles que le partage d’histoires de vie, des séances de groupe, des présentations et des jeux.

Chaque programme a un thème pour la journée. Dans le passé, les enfants en âge d’aller à l’école primaire appréciaient des thèmes tels que l’hygiène personnelle; faire de bons amis; et garder notre environnement propre. Les élèves du secondaire ont participé à des activités basées sur l’orientation professionnelle; défis, choix et conséquences de la vie; et éducation sur le VIH/SIDA. À travers le programme de soins, les enfants et les adolescents apprennent à faire face à leurs pertes et aux autres problèmes auxquels ils sont confrontés au quotidien. Ils découvrent également comment développer leurs points forts et leurs talents.

Sorties et camps

Les élèves orphelins de notre communauté ont rarement l’occasion de quitter leur ville natale de Nansana. Par conséquent, chaque année, pendant les vacances de la première session, nous organisons une sortie pour les enfants du primaire, avec environ 200 participants à chaque fois.

Nous emmenons les enfants dans divers endroits de la région de Kampala. La matinée est consacrée à des activités éducatives telles que la visite d’usines, de fermes, du zoo, du lac Victoria et du Nil. Après le programme du matin, les enfants déjeunent et participent à des activités de loisirs l’après-midi. Ces sorties leur donnent la possibilité de faire l’expérience de choses qu’ils n’ont jamais vues auparavant et d’apprendre quelque chose de nouveau.

«J’ai aimé visiter Oscar Industries, car je ne savais pas comment les cahiers que nous utilisons à l’école sont fabriqués. Mais aujourd’hui, j’ai appris comment ils sont fabriqués à partir de bois tendre. Je me suis également beaucoup amusé au centre de loisirs Kavumba. J’ai bien aimé faire du poney et du vélo. J’ai aussi joué à différents jeux avec mes amis. C’était un jour joyeux ! »

(Une écolière, Ashinaga, Ouganda, 13 ans)

Pendant les vacances du second trimestre, Ashinaga Ouganda organise un camp de quatre jours et trois nuits pour les adolescents orphelins. Les camps ont lieu dans d’autres districts de l’Ouganda et environ 50 adolescents y participent à chaque fois. Les camps visent à aider les jeunes à développer des compétences en leadership.

Nous espérons qu’en participant à ces camps, les adolescents apprendront à surmonter les difficultés de la vie et à comprendre la valeur de travailler dur pour leur avenir. Notre objectif est que chaque adolescent devienne un adulte avec un fort sens du but et un bon cœur. L’un des événements majeurs de chaque camp est une marche d’endurance au cours de laquelle les participants s’entraident pour marcher 40 km.

«Depuis le camp, j’ai appris à m’en tenir à mon rêve et à ne jamais abandonner mon avenir, même lorsque je ne vois que l’obscurité dans ma vie. Après avoir terminé la marche d’endurance, j’ai réalisé que je suis une super-femme capable de faire face à tous les défis. Il n’y a rien qui puisse me décourager d’atteindre mon rêve de devenir écrivain».

(Étudiante de 17 ans)

Terakoya : Programme d’alphabétisation

Le programme d’alphabétisation Terakoya a été lancé en 2007 avec 13 enfants orphelins du VIH/sida. Il est basé sur le système d’enseignement privé terakoya («temple école») qui existait au Japon pendant la période Edo (1603-1868). Bien que le gouvernement ougandais dispense un enseignement gratuit via le système d’éducation primaire universelle, les orphelins d’Ashinaga en Ouganda sont généralement incapables d’étudier dans des écoles ordinaires, car ils ne peuvent pas se permettre de payer même les éléments les plus élémentaires nécessaires, tels que les uniformes, le déjeuner et le matériel scolaire.

Terakoya suit le programme des écoles publiques ougandaises et une fois que les enfants ont terminé le programme, ils peuvent étudier dans les écoles ordinaires avec des bourses Terakoya.

Environ 55 enfants âgés de 8 à 15 ans sont inscrits au programme Terakoya. Ces élèves sont orphelins du VIH/sida et beaucoup ne sont jamais allés à l’école ou ont abandonné leurs études. Au début, de nombreux élèves ne savent ni lire ni écrire l’anglais, ni faire de l’arithmétique simple. Grâce au programme, ils acquièrent non seulement des compétences académiques, mais aussi des valeurs morales. Ils éprouvent sûrement une grande joie d’avoir l’occasion d’étudier.

La devise de Terakoya est « l’éducation pour l’avenir ». Ashinaga Ouganda croit fermement que l’éducation est la clé pour sortir de la pauvreté. Nous espérons que le programme Terakoya produira de nombreux futurs dirigeants africains.

Éducation à l’étranger

En 2006, Ritah, soutenue par Ashinaga, a réussi l’examen d’entrée à l’université Waseda au Japon, où elle a depuis obtenu un diplôme de troisième cycle. L’Université Waseda est l’un des meilleurs établissements d’enseignement supérieur privés et mixtes au Japon. Il a produit de nombreux dirigeants japonais, y compris l’ancien Premier ministre Yoshihiko Noda.

La vie de Ritah en Ouganda était très difficile après la perte de son père quand elle était petite. Pourtant, malgré ces conditions difficiles, sa mère l’a encouragée à étudier beaucoup. Parfois, Ritah était incapable d’étudier la nuit, car elle ne pouvait même pas se permettre d’acheter une bougie. Pourtant, elle n’a jamais abandonné pas l’idée de poursuivre ses études.

Comme Ritah, il y a maintenant plus d’une douzaine d’étudiants orphelins d’Ouganda qui étudient dans certaines des universités les plus prestigieuses du Japon, et de plus en plus d’étudiants rejoignant chaque année. Ces jeunes fournissent espoir et inspiration à d’autres orphelins du monde entier. Ashinaga espère qu’ils retourneront un jour en Afrique et contribueront au développement de la région.

Bourses

Une fois que les enfants ougandais ont terminé leurs études primaires, ils doivent s’inscrire à l’école secondaire. Cependant, certains tuteurs ne sont pas en mesure de payer les coûts associés à l’école associée et, dans ces cas, les étudiants manquent souvent l’occasion de suivre des études.

Chez Ashinaga, nous pensons que ces enfants ont le droit à l’éducation. Ashinaga a donc mis en place une bourse d’études secondaires pour aider ces étudiants défavorisés financièrement. Actuellement, 25 étudiants étudient dans diverses écoles secondaires grâce à cette bourse.

Nous proposons également des bourses d’enseignement supérieur aux étudiants les plus doués sur le plan académique mais défavorisés sur le plan financier. Nous choisissons un nombre différent d’étudiants chaque année et, à l’heure actuelle, nous soutenons cinq étudiants de l’Université de Makerere, l’une des meilleures institutions du continent africain.

Club culturel

Chez Ashinaga, nous comprenons l’importance de la tradition culturelle. C’est pourquoi nous avons créé notre propre troupe de danse, composée de membres de Terakoya.

Le but est de donner aux enfants Terakoya la possibilité d’adhérer à leur riche culture et de s’amuser en même temps !

Depuis son lancement en 2012, la troupe de danse Terakoya a connu un succès international. Cela comprend des spectacles aux États-Unis, au Japon et en Ouganda dans le cadre du spectacle «At Home in the World».

Club d’artisanat

En 2016, nous avons lancé un club artisanal qui donne aux mères d’enfants inscrits l’occasion d’acquérir des compétences et d’apprendre l’importance d’investir dans leur avenir et celui de leurs enfants. Nous proposons des formations dans les domaines de l’artisanat, des compétences en affaires et de la gestion de l’argent.

Tous les bénéfices provenant de la vente de produits artisanaux sont donnés directement aux mères qui les ont fabriqués. Notre objectif est d’enseigner les compétences nécessaires et de fournir aux mères un revenu leur permettant de créer leur propre entreprise et de devenir financièrement indépendantes.

Club de baseball Ashinaga (ABC)

Les activités physiques peuvent être un moyen essentiel pour l’apprentissage des enfants. Ils contribuent à renforcer l’estime de soi en donnant à l’enfant une idée de ses propres capacités et en lui permettant de se sentir bien dans sa peau. Parce que c’est amusant, les enfants sont souvent très absorbés par ce qu’ils font. Cela les aide à développer leur capacité de concentration. Pour cette raison, Ashinaga a créé le club de baseball Ashinaga, composé de 20 membres qui sont soit des enfants Terakoya, soit d’autres enfants inscrits à Ashinaga.

Nous avons des séances d’entraînement tous les dimanches sous le thème «En savoir plus sur le baseball et apprendre du baseball». Nous avons aussi des matches réguliers et en 2015, l’équipe ABC était championne régionale des moins de 12 ans!

This post is also available in: English Português