Historie d’Ashinaga

Élargir le Cercle

S’attaquer à l’injustice (1963 ~ 1984)

Le mouvement Ashinaga a vu le jour il y a plus de 50 ans après que son fondateur et Président, Yoshiomi Tamai, perde sa mère dans un accident de la route en 1963. Après avoir constaté le manque de soutien aux orphelins, Tamai et un groupe d’individus ayant les mêmes idées ont ensuite fondél’Association pour les Orphelins des Accidents de la Route . Grâce à la sensibilisation du public, à la couverture médiatique régulière et à la mise en place d’un système de collecte de fonds dans les rues, l’association a pu mettre en place des améliorations significatives à la réglementation de la circulation au niveau national et à soutenir les élèves en deuil à travers le Japon. Ces méthodes de collecte de fonds et de plaidoyer dans la rue constituent toujours un élément vital des activités d’Ashinaga.

Élargissement du soutien à Tous les Orphelins au Japon (1984 ~ 1995)

Au fil du temps, le mouvement Ashinaga étendit son soutien financier et émotionnel aux élèves devenus orphelins pour diverses raisons, dont la maladie, les catastrophes naturelles et le suicide. Ainsi, Ashinaga a été créé en 1993 et ​​tire son nom de la traduction Japonaise du roman de Jean Webster, Daddy-Long-Legs, de 1912. Cette expansion comprenait la mise à disposition d’installations résidentielles permettant aux étudiants désavantagés financièrement de fréquenter les universités situées dans les zones métropolitaines plus chères. À cette époque, Ashinaga élargit également ses programmes d’été, ou tsudoi, au cours desquels les étudiants d’Ashinaga pouvaient partager leurs expériences avec des pairs qui avaient également perdu leurs parents.

Aide internationale à la suite d’une Catastrophe (1995 ~ 2000)

Le tremblement de terre de Hanshin-Awaji de 1995 a frappé la région de Kobe avec une magnitude de 6,9, entraînant la mort de plus de 6 400 personnes et laissant 643 enfants sans parents. Soutenu par une vague de soutien financier provenant du Japon et de l’étranger, Ashinaga a créé son tout premier Rainbow House, un établissement de soins pour enfants destiné à atténuer le traumatisme résultant.

La rapidité et la générosité avec lesquelles la communauté internationale a réagi ont suscité un profond sentiment de gratitude parmi le personnel d’Ashinaga et les étudiants de Kobe. Avec cette nouvelle perspective, ils ont commencé à organiser les premières collectes de fonds d’Ashinaga au profit des étudiants orphelins à l’étranger. Ce fut un moment décisif pour Ashinaga, qui en est à sa première étape à devenir une ONG internationale.

Redonner au monde (2000 ~ 2006)

Depuis 2005, Ashinaga invite chaque année des étudiants de plus de 15 pays à ses programmes d’été au Japon pour partager leurs expériences avec les étudiants Japonais. Ils comprenaient étudiants rendus orphelins par la guerre, les attaques terroristes du 11 septembre, la guerre qui s’ensuivit au Moyen-Orient, le VIH / SIDA et les catastrophes naturelles à travers le monde, notamment le Tsunami de l’Océan Indien de 2004. Ensemble, ils ont surmonté les barrières de la langue et de la nationalité et ont noué des amitiés durables.

En 2002, grâce aux dons croissants reçus au Japon, Ashinaga a construit une Rainbow House à Nansana, en Ouganda. L’Ouganda était l’un des foyers de l’épidémie mondiale de VIH / SIDA et, identifiant un besoin, Ashinaga a collaboré avec l’Université Makerere pour mettre en place des programmes d’éducation pour les enfants touchés par le VIH / SIDA, ainsi qu’un soutien à la communauté locale élargie.

Inviter des Étudiants Orphelins dans les Universités Japonaises (2006 ~ 2011)

Après le succès de ses programmes d’été internationaux, Ashinaga a commencé à fournir un soutien à des étudiants orphelins de l’Ouganda, l’Indonésie, le Sri Lanka, l’Irak, l’Afghanistan, la Somalie et Haïti pour venir étudier dans des universités Japonaises. Ce programme a commencé en 2006 avec le premier étudiant de l’Ouganda et continue à amener de nouveaux étudiants au Japon chaque année.

Au cours de la même période, Ashinaga a commencé à offrir aux étudiants Japonais des opportunités d’aller à l’étranger, avec des programmes à Taiwan, en Chine, au Vietnam, en Turquie, en Ouganda, aux Philippines et au Mexique. Ce programme a été conçu pour offrir aux étudiants orphelins ayant des difficultés financières, la possibilité d’étudier à l’étranger et de faire profiter le Japon des avantages de cette expérience.

Séisme et Tsunami de Tohoku (2011~2014)

Le 11 mars 2011, à 14h46, un séisme de magnitude 9,0 a frappé la côte nord-est du Japon, provoquant un tsunami majeur, de vastes dégâts dans la région de Tohoku et près de 16 000 morts. Par conséquent, des milliers d’enfants ont perdu leurs parents.

Ashinaga a immédiatement réagi en créant un bureau régional pour aider les étudiants qui avaient perdu leurs parents dans la catastrophe. Avec l’aide de donateurs à travers le monde, Ashinaga a octroyé à chacun des 2 083 étudiants orphelins, une subvention d’urgence de plus de 25 000 $, leur procurant une stabilité financière immédiate après leur perte. Ashinaga a également construit des Rainbow House dans les communautés touchées de Sendai, Rikuzentakata et Ishinomaki, afin de fournir un soutien permanent pour surmonter le traumatisme causé par la catastrophe.

L’Initiative d’Ashinaga pour l’Afrique et au-delà (2014 à ce jour)

Ashinaga a mis en œuvre en 2014 l’Initiative Africaine Ashinaga , un projet visant à réduire la pauvreté en Afrique subsaharienne en soutenant l’enseignement supérieur de jeunes étudiants orphelins désireux de faire la différence.

Pour renforcer l’Initiative Ashinaga en Afrique, Ashinaga a fait appel au soutien d’universitaires, d’hommes d’affaires et de célébrlités très influents pour former le Conseil Consultatif International de Kenjin-Tatsujin . Ashinaga a également invité des étudiants universitaires du monde entier à venir au Japon, au Sénégal et en Ouganda pour un programme de stages – apportant une nouvelle énergie et de nouvelles idées pour rendre l’internationalisation d’Ashinaga possible. Ces deux réseaux, ainsi que le concert de collaboration «Chez Soi dans le Monde» avec le Collège Vassar, ont été déterminants pour amener Ashinaga sur la scène mondiale.

Ashinaga a ensuite établi de nouveaux bureaux au Sénégal, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France afin de soutenir le nombre croissant d’étudiants internationaux qui étudient actuellement à travers le monde. À domicile au Japon, Ashinaga continue de soutenir chaque année plus de 5 000 étudiants, dont ceux touchés par les séismes de Kumamoto, et envisage d’étendre son soutien éducatif aux plus jeunes étudiants dans les années à venir.

This post is also available in: English